Dernier article

Avril 2011

Dossiers A65   LGV

Dossier A65

L'après A65

On a attendu 40 ans la Pau-Bordeaux

Miracle à Pouydesseaux

L'autoroute Bordeaux-Pau

l'agglo ou le piémont

Olivier de Guinaumont

Contre la mise à péage

Naissance sur l'A65

La future route Pau-Oloron

A65 pas de cadeaux

Coopération intercommunale

Cinq accidents en 24 h

Camion renversé et route bloquée

L'A65 coupée

33 mois de travaux

A65 La bataille sans fin

Un accord foncier

A propos du Béarn

L'autoroute A65 a été fermée

Rentabilité A65

Accident sur l'A65

Pause dans les travaux

Le débat relancé

Partenariat avec les chasseurs

Stop à la polémique

Réductions de vitesse

Réductions de tarif

RN10 Péage pour les landais

Le plein d'espoir

A65 Aire sur Adour SUD

A65 Baisse de tarif

Après l'A65, le dossier des LGV

Le barreau du Caloy

Tarifs au 01 février 2011

RN10 à Péage

Un pont sur la rocade

C'était avant l'A65

A65 Interdiction

l'A65 Tarifs du péage

l'A65 pas le 14 décembre

Téléthon sur l'A65

Liaison A65-A89

Retard à l'allumage A65

J-30 Ouverture A65

Du nouveau au Caloy

Sur la route de l'emploi

Le Fil D'aliénor N°8

Bostens, lot de consolation

L'A65 sur les cartes

l'A65 conduit à Compostelle

Enquête A65

A65 Ouverture le 14

Saint Justin et l'A65 :

AUTOROUTE PAU-LANGON. --Un millier d'emplois sont à prendre sur tout le tracé. Jeudi, les recruteurs étaient à Pau

L'A65 embauche

:Alain Babaud

L'opportunité de créer 350 à 400 emplois en Béarn ne se présente pas tous les jours, ni même tous les ans. Répondre au besoin de main-d'œuvre pour la construction de l'autoroute A 65, qui doit relier Pau à Langon fin 2010, constitue donc une absolue nécessité pour l'équipe de l'agence ANPE Pau-Université d'Arthur Finzi.
Le chantier doit démarrer le mois prochain (1), mais le recrutement va se poursuivre jusqu'en fin d'année, au moment où le chantier battra son plein. L'agence ANPE de Pau-Université, spécialisée à l'échelle du Béarn dans les métiers du BTP, du transport et de l'industrie, s'est rapprochée des antennes de Langon et Mont-de-Marsan pour tenter de fournir les compacteurs (conducteurs de rouleaux compresseurs), aides topographes, maçons et autres coffreurs-bancheurs qui vont animer le chantier. Des métiers dits « en tension », souligne Arthur Finzi, c'est-à-dire qui manquent clairement et de façon récurrente de bras à l'échelon local comme national.


« Ça démarre bien ».L'ANPE locale a déjà sélectionné 300 demandeurs d'emploi au profil potentiellement intéressant pour le concessionnaire Eiffage et ses sous-traitants. Seize d'entre eux ont ainsi été reçus en tête à tête à Pau, jeudi, par le « recruteur en chef » Jean-Pierre Thieffry, responsable du personnel du groupement d'intérêt économique GIE A 65, le constructeur de la future autoroute. Avec à la clé des moyens fournis par l'Assedic et le Conseil régional pour parfaire la formation des uns et des autres.
« Les candidatures qui nous sont adressées sont globalement de bonne qualité » assure Jean-Pierre Thieffry. « Ça démarre bien. » Un homme du métier qui entend tordre le cou à la réputation de pénibilité du BTP.
« Les choses ont beaucoup changé. Les sacs de ciment ne pèsent plus que 25 kg et bon nombre de tâches se sont mécanisées. Il faut arrêter de donner aux jeunes l'image de métiers où l'on est en permanence les pieds dans le béton et les mains dans la ferraille ! »
Côté salaire, tout dépend de la qualification, de l'ancienneté, etc. La base, comme ailleurs, c'est le Smic.


Le prestige du viaduc de Millau. Le GIE A 65 propose des emplois pour deux ans, avec des perspectives de carrière en France et à l'étranger. Le groupe Eiffage figure en effet parmi les groupes de bâtiment travaux publics qui comptent à l'échelle de l'Europe. Ses effectifs sont ainsi mobilisés, en ce moment, sur le chantier des lignes à grande vitesse (LGV) Rhin-Rhône et Perpignan-Figueras, ainsi que sur la construction d'un pont ferroviaire sur la Garonne à Bordeaux.
Mais Eiffage, c'est surtout le groupe qui a construit l'impressionnant viaduc de Millau qui culmine à plus de 100 m au-dessus du plancher des vaches ! Un argument de « prestige » dont le constructeur de l'A 65 compte bien tirer parti, à quelques semaines des premiers coups de pioche.
(1) Pour l'heure, rien ne vient stopper l'avancée du projet. Mais une étape importante est attendue pour le 19 mars. C'est la date à laquelle la Commission nationale de protection de la nature doit rendre son avis -- consultatif -- sur le volet environnemental.

Le sud Ouest

Actualité de l'A65 :

l 'A65 embauche

 

Le sud ouest de ce samedi relaie une information qui vous avait été communiqué la vielle sur le site Saint-Justin.eu

Voir l'info de Saint-Justin.eu

Ecrire au webmaster

Envoyer un commentaire sur cet article

Chercher sur le site www.saint-justin.eu

compteur de visites
Saint-Justin 2007 Charte de bonne conduite Mise jour le 15.03.2008

 Saint- Justin - Autoroute A65 - La gascogne