Derniers articles

Avril 2011

Dossiers A65   LGV

Dossier A65

L'après A65

On a attendu 40 ans la Pau-Bordeaux

Miracle à Pouydesseaux

L'autoroute Bordeaux-Pau

l'agglo ou le piémont

Olivier de Guinaumont

Contre la mise à péage

Naissance sur l'A65

La future route Pau-Oloron

A65 pas de cadeaux

Coopération intercommunale

Cinq accidents en 24 h

Camion renversé et route bloquée

L'A65 coupée

33 mois de travaux

A65 La bataille sans fin

Un accord foncier

A propos du Béarn

L'autoroute A65 a été fermée

Rentabilité A65

Accident sur l'A65

Pause dans les travaux

Le débat relancé

Partenariat avec les chasseurs

Stop à la polémique

Réductions de vitesse

Réductions de tarif

RN10 Péage pour les landais

Le plein d'espoir

A65 Aire sur Adour SUD

A65 Baisse de tarif

Après l'A65, le dossier des LGV

Le barreau du Caloy

Tarifs au 01 février 2011

RN10 à Péage

Un pont sur la rocade

C'était avant l'A65

A65 Interdiction

l'A65 Tarifs du péage

l'A65 pas le 14 décembre

Téléthon sur l'A65

Liaison A65-A89

Retard à l'allumage A65

J-30 Ouverture A65

Du nouveau au Caloy

Sur la route de l'emploi

Le Fil D'aliénor N°8

Bostens, lot de consolation

L'A65 sur les cartes

l'A65 conduit à Compostelle

Enquête A65

A65 Ouverture le 14

Saint Justin et l'A65 : Oui à l'A 65 mais...

AUTOROUTE LANGON-PAU. --Le Conseil de protection de la nature a donné, à cinq voix contre quatre, un avis favorable, assorti de conditions sévères, au projet de l'axe Langon-Pau.

:Jean-Pierre Deroudille .


Planteurs volontaires. Malgré les manifestations contre l'A 65, le ministère a tranché

Al'issue de la nouvelle réunion du Comité permanent du CNPN (Conseil national de protection de la nature), Philippe Barbedienne directeur de la Sepanso (Fédération des associations de protection de la nature du Sud-Ouest) était amer : « Le projet d'autoroute A 65 a été approuvé par 5 voix contre 4, c'est le résultat de la nouvelle gouvernance de l'environnement. »
À la réflexion, il se montrait tout de même moins négatif : « Notre combat n'a pas été inutile, l'avis du comité permanent était assorti de nouvelles conditions importantes concernant les compensations écologiques. Alors que le concessionnaire s'était engagé sur la proposition de s'assurer la maîtrise de 1 370 hectares dont 15 % seulement achetés, le CNPN a demandé que ce soit la totalité de l'emprise de l'autoroute, soit 1 470 hectares qui soient compensés, et cela par un achat définitif. Le CNPN a exigé aussi que ces compensations soient exercées pendant la durée de la concession, soit 50 ans, au lieu des 25 ans envisagés.»

Pressions. Pour Philippe Barbedienne, il était clair que le ministère du Développement durable avait fait pression sur les scientifiques et les représentants des associations pour qu'ils se conforment aux demandes du gouvernement qui souhaite la construction de cette autoroute.
Cependant, reconnaissait-il, ces derniers se sont entourés de beaucoup de précautions et ont mis beaucoup de conditions pour parvenir à une décision favorable et leur collège est resté très partagé, ce que montrait la répartition des voix.
On sait qu'en privé, Jean-Louis Borloo avait déjà assuré certains de ses interlocuteurs politiques de la région qu'il était favorable à cette autoroute, bien qu'il ait dit le 22 mars dernier, soit trois jours après la première réunion du comité permanent de la CNPN : « Nous avons demandé au concessionnaire de reprendre ses études. » Le secrétaire d'État aux Transports, Dominique Bussereau, y était aussi favorable, comme il nous l'avait déclaré le 9 avril dernier.
Après deux avis défavorables de la commission de la flore, puis de la faune du CNPN, puis un avis également défavorable du comité permanent de ce même CNPN le 19 mars dernier, le ministère du Développement durable et de l'Écologie ne peut donc plus s'opposer à ce que le chantier soit lancé.

Guérilla juridique. Il faudra maintenant tenir compte des décisions de justice, puisqu'un recours a été déposé au Conseil d'État, contre la construction de cette autoroute. C'est justement cet après-midi que les juges de la Place de Valois rendront leur arrêt. Mais d'autres recours ont été déposés devant les tribunaux administratifs, à Bordeaux et à Pau. Comme le disait hier Philippe Barbedienne, « le combat n'est pas fini, nous allons mener maintenant une guérilla juridique. On ne connaît celui qui a gagné la guerre que lorsqu'on a tiré le dernier coup de canon ! Je ne regrette pas cette bataille, puisque nous avons déjà obtenu des concessions. »

sud ouest du 21.05.08 Actualité de l'A65 :

 Oui à l 'A65 mais...

 

Encore une bataille perdue pour les opposants de l'A65.

Comme tout les projets des gouvernements celui ci ne semble pas être en voie d'être annulé.

Les premiers engins traversent votre village pour se rendre sur le chantier.

L'A65 verra le jour, peut être avec un peu de retard due au diverses procédures judiciaires ...

Benson

Ecrire au webmaster

Envoyer un commentaire sur cet article

Chercher sur le site www.saint-justin.eu

compteur de visites
Saint-Justin 2007 Charte de bonne conduite Mise jour le 23.05.2008

 Saint- Justin - Autoroute A65 - La gascogne