Derniers articles

Avril 2011

Dossiers A65   LGV

Idées tourisme à St-Justin

Au pays de l'armagnac

L'armagnac en fête 2011

Les sangsues et les grenouilles

Il pleuvra des étoiles

Cuisson à l'étouffée

La vocation et la Base BA118

à pied ou en vélo

La ronflante est de sortie

La poule au pot

Une journée dans la Lande

Vertige de l'Adour

La plage près d'ici

Le Moulin de Poyaller

Arme Nucléaire

à Cheval à Saint-Justin

Lundi de Pentecôte

Malichecq renaît

Merveille des landes

Sur le circuit de Nogaro

Les jardins de Nonères

Sur le rail dans les landes

Le musée nouveau est arrivé

La base BA118 de Mont de Marsan

Les anciennes du Gabardan

Objectif Paysages des Landes

Merveille des Landes

Les grues cendrées

la blanche d'Armagnac

les fêtes de l'Armagnac

Circulation interdite en forêt

les fêtes de Vielle Soubiran

Le jardin des plantes

la FERIA de Douzvielle

le dernier café

Le retour des fossiles

Journée découverte TER

A la découverte de l'or

Opéra aux fenêtres

Ecomusée de l'Armagnac

La base de loisirs du Marsan

Notre Dame des Cyclistes

Exposition de peintures

Centre Jean Rostand

Du Vatican aux Landes

Tourisme à la ferme

Terre d'Armagnac

Sanguinet à l'âge de bronze

L'Armagnac à 700 ans

Distillation de L'Armagnac

Chemin de Saint-Jacques

A english man on the Road

Les Amis de Saint-Jacques

La Romieu

Le jour de la St Jacques

L'a65 conduit à Compostelle

Des trésors menacés

Landaise des amis de Saint-Jacques

St Avit, Une fresque qui fait vibrer

La halte de Cagnotte

Les pèlerins font le chemin

 

Actualités diverses

le Marsan à l'horizon 2030

La zone euro

Sortir de l'euro

Replanter de d'avoine

Les maires en panne

Notre compétence première

l'inflation + 2,1%

Qui va payer ?

Victoire pour Ikea

C'est l'Atlantide sud. . .

Non à Atlantisud

Peur sur la ville

Les projets Atlantisud, Ikea

les Mirages F1 rentrent de Libye

Portrait Valérie Cohou

Démographie en aquitaine

Bascule vers la TNT

Saint-Luc le grand truc

Mort à Saint-Justin

Les mariages forcés

Moules frites

Taxés plus pour payer plus

Optimiste pour les Landes

la route de la transhumance

Coup de gueule du 11 septembre

La révolte des abeilles

Les palombières en effervecences

Piqures de guêpe, frelons, abeille

Un nid de frelons asiatiques

Nouveaux arrêtés préfectoraux

Une vie après la mort

le canard se cuisine

Prison pour Jean-Marc Boine

30% d'avions en plus

Malaise et suicide à ONF

les fêtes de Douzvielle

Mourrir pour la forêt des Landes

Nettoyer la fôret

Gaz plus 20% en un an

Les gentils et les méchants

Supermarché menacé

Plus de radars mobiles

Cassé par le conseil d'état

Un corps dans la Douze

Justice sociale

Covoiturage

Caprice du ciel

Un primtemps trés sec

Supermarché recalé

Le Grand Moun

Accident de poids lourd

La fable du gaz et du ..

Le nématode menace la forêt

Passage à la TNT

Mystère de l'empoisonneur

Les anciennes du Gabardan

Elections cantonales

Menace sur le stade Montois

Accident de poids lourd

L'incapacité est un scandale

Intercommunale sur les rails

Entente sur les prix

Ramassage scolaire

Résilier Orange

Téléphone Orange

Un supermarché de trop

Contribution économique territoriale

Tractations sous la table

PLU & Supermarché

PLUIE de recours

Le loto de pôle emploi

On extermine les chats

1500 euros pour Klaus

Peur à Saint-Justin

Nouveaux radars automatiques

Pas de pénurie Landaise

La fôret Landaise

La guerre des chiffres

Stations fermées

Pénurie de carburant

Réforme des retraites

Stop, sens interdit

Visite de la ferme"

Deux supermarchés !!

500.000 Euros pour la salle

scolytes La double peine

Incendie dans les landes, 167ha

Feu vert pour hypermarché

Méchoui de sanglier

Risque d'incendies

Electricité 4% d'augmentation

Augemntation substancielle de

la Taxe d'habitation

la FERIA de Douzvielle

scolytes Le fléau

Hypermarché, les travaux ont c..

La maquette du Cora

Inquiètude dans le bourg

Storim VS Leclerc

Nouveau commerce

budgets municipaux à revoter

Budgets insincères

Le programme de la foire

Deux Maisons Médicales

Y a t'il diffamation ?

Un pavé dans la vitrine

Alerte météo 30 Mars

Au bonheur des dames

Budget "prudent et raisonné"

Tous les résultats second tour

Régionales 2010 second tour

Régionales 2010 1er tour

Saint-Justin au féminin

Un an et toutes ses dents

Esprit du service public

Danger de mort

Organisateurs de loto poursuivis

Agression à Saint-Justin

Distributeur de billets

L'état de la voirie

Trottoir et mâchoire brisée

Le conducteur décède

Taxes locales à la hausse

Taxe professionnelle

Défibrilateur c'est quoi ?

La Poste devient une S.A.

La Bastide d'Armagnac

Pharmacies dans le rouges

Journée TER découverte

Marché Nocturne

La guerre de 100 ans

Vide greniers

Les CHEMINART Font étape

Le club de l'Âge d'or redémarre

Roquefort

Gaz à tous les étages

Gabaret

Les élus votent 14 non 1 oui

Marché de producteurs

Le marché du dimanche

La Maison de la santé est ouverte

Saint Justin et le Tourisme : Le Vatican gardera le secret de 700 ans d'Armagnac

GENÈSE l'origine de l'Armagnac. Hier soir, les Gascons ont récupéré à Rome le texte fondateur de l'armagnac. Une quête symbolique qui lance le 700e anniversaire de la plus vieille eau-de-vie de France.

 

Eau de vie l'Armagnac serait la plus ancienne de France
" l'alcool ambré, élevé à Eauze ou Villeneuve-de-Marsan, est bien l'eau-de-vie la plus vieille de France."

Mgr Duval-Arnould, scriptor de la bibliothèque Vaticane, le tient dans les bras. Dans un lieu du Vatican interdit au pèlerin de passage. C'est, en réalité, une salle de la bibliothèque actuellement en travaux, aussi bien gardée que tous les secrets de l'Église catholique. Dans les bras du scriptor, le Graal des Armagnacais : le livre qui contient le manuscrit de maître Vital Dufour de 1310, imprimé plus de deux siècles plus tard à Mayence, en Allemagne.

Le président du Bnia (Bureau national interprofessionnel de l'armagnac), Pierre Tabarin, et son directeur, Sébastien Lacroix, vont enfin le toucher. Pas si simple. Le scriptor et le vice-préfet de la bibliothèque, l'Italien Ambrozzio Piazzoni, s'interposent. Frustration dans les rangs des représentants des médias. La règle est stricte : pas de photos, pas d'images. L'original ne quittera pas les lieux. Xavier d'Arodes de Peyriague, conseiller ecclésiastique de l'ambassadeur de France près le Saint-Siège, tente une ultime négociation. Le diplomate, né entre Condom et Mézin, au coeur du terroir armagnacais, n'y pourra rien.

Le document reste sous la protection divine, aux côtés de millions de livres et documents, dont le plus ancien, un papyrus du Ier siècle après Jésus-Christ.

Contre la mélancolie

Vital Dufour ne l'aurait pas imaginé. L'abbé d'Eauze, féru de médecine qu'il avait étudiée à l'université de Montpellier, écrivit en 1310 « Les 40 Vertus de l'armagnac ». Comment aurait-il pu envisager que son propos, texte fondateur de l'armagnac, serait confiné, sept siècles plus tard, au Vatican ? Drôle histoire que celle de ce texte.

On y apprend que l'armagnac, « pris médicalement et sobrement », « fait disparaître la chaleur et la rougeur des yeux », « arrête les larmes de couler », « guérit les chancres, les fistules », « est très utile aux mélancoliques », ou encore cette vertu érigée en slogan par les Mousquetaires d'Armagnac : « Cette eau-de-vie serait source de toutes les vertus viriles et de tous les enthousiasmes féminins. » À chacun, finalement, de tester les effets de l'armagnac. Comment ce texte dont l'abbé Loubès, historien gersois, est l'inventeur (il a découvert son existence au milieu du XXe siècle) se retrouve-t-il au Vatican ? Ambrozzio Piazzoni a la réponse : « Le cardinal Mai, un Italien de la région de Bergamo, a acheté ce document et en a fait don au Vatican, avec toute sa collection privée, au milieu du XIXe siècle. » Mais comment ce prélat italien s'était-il intéressé aux travaux de l'abbé gersois ? Le fait que Vital Dufour ait été élevé au cardinalat par le pape Clément V, son oncle, explique peut-être que Mai se soit penché sur les travaux d'un autre cardinal. Et qu'est devenu ce texte de 1531 (date de son impression) au milieu du XIXe siècle ?

Le tour des capitales

Les Armagnacais promettent d'étudier la question. Pour l'heure, hier soir, à la Trinité-des-Monts, propriété française au coeur de Rome, ils ont reçu très officiellement des mains du scriptor, du vice-préfet - en présence de l'ambassadeur de France -, le fac-similé du texte de Vital Dufour. « C'est notre histoire que nous sommes venus chercher, commentait Pierre Tabarin. 2010 est le lien entre sept siècles passés et, nous l'espérons, sept siècles à venir pour l'armagnac. »

À Rome, les Armagnacais sont venus chercher « la mémoire de la vie des hommes », a dit Pierre Tabarin. Dès demain, les vertus de Vital Dufour sous le bras, l'armagnac va parcourir toutes les grandes capitales du monde pour montrer combien cette eau-de-vie, riche de son passé, est à l'heure de son époque. Pour revenir, en fin d'année, dans son terroir, écouter ronronner les alambics et écrire la suite de l'histoire.

Sud Ouest Extrait du journal le sud Ouest du 25 février 2010 Auteur : Philippe Campa
Depuis Rome

 

ROME. M. Papelorey, 1992 et 2004
Les Armagnacais savent désormais que le secret de la naissance de leur eau-de-vie est bien gardé

 

Le Vatican gardera le secret de l'Armagnac

Réduire
Sud Ouest Extrait du journal le sud Ouest du 26 mars 2010 Auteur : Philippe Campa
Depuis Rome

 

Voir article précédent : Le tourisme à la ferme Tourisme :

Le Vatican gardera le secret de 700 ans d'Armagnac

Saint-Justin on Facebook

 

Votre commentaire ici Votre commentaire ici

Votre commentaire ici

Les 700 ans de l'Armagnac

Diaporama Cliquez ici Diaporama de l'Armagnac

Vidéo Voir la video

 

L'Armagnacais et la Belgique

Réduire

Jeune quarantenaire, Frédéric Blondeau exploite le domaine Lassaubatju, d'Hontanx, vieille propriété familiale datant de 1860, en plein terroir des sables fauves. Fidèle aux traditions et aux vieux cépages utilisés dans cette région (folle blanche, baco, ugni blanc), il joue également la carte de la diversité des goûts et des habitudes pour développer son affaire.

« Je veux sortir des clichés du passé, explique-t-il, qui associent automatiquement l'armagnac à un alcool vieux et cher, consommé uniquement en digestif. Pour moi, cette eau-de-vie est également synonyme d'apéritif, d'alcool blanc ou de vin de liqueur. » Outre des alcools millésimés, présentés dans des flacons très originaux, Frédéric Blondeau vend des apéritifs comme la Fleur d'amour, un vin de liqueur, la Gourmandise de pruneaux, une blanche d'armagnac à déguster glacée comme un alcool de fruit ou un aquavit scandinave et des eaux-de-vie jeunes, vives mais déjà ambrées, qui peuvent être assemblées en cocktails. Il a même en chantier une bière à base d'armagnac, la Palombière, titrant 15° d'alcool et fermentée en Belgique, qui sera vendue en flacons millésimés et numérotés.

Mais le domaine Lassaubatju, situé sur l'axe Langon-Pau, porte d'entrée ouest de l'appellation d'origine contrôlée Armagnac, parie également sur le tourisme, avec un gîte de France 4 épis, installé dans un ancien pigeonnier, et deux chambres d'hôtes. Il propose des visites du vignoble et un atelier de découverte de l'oenologie, les repas étant basés sur les palmipèdes gras gavés par son épouse Véronique.

Domaine de Lassaubatju,
40190 Hontanx.
Tél. 05 58 03 23 01.
www.armagnac-lassaubatju.comSite web

Participez au jeu, gagnez de nombreux lots !

Réduire

À chacun de nos rendez-vous,Concours Sud Ouest une question sur l'armagnac. En jeu, des livres sur l'eau-de-vie gasconne, des invitations pour les rendez-vous des 700 ans. La question du mois : « Sur quels départements court le terroir de l'armagnac ? »

Vos réponses à Envoyer votre réponseArmagnac concours Sud Ouest en indiquant « 700 ans armagnac ».

Envoyer votre réponseEcrire au webmaster

Chercher sur le site www.saint-justin.eu

Saint-Justin© 2007 • Charte de bonne conduite• Mise à jour le 08.04.2010

Tourisme à Saint-Justin -  Le Vatican gardera le secret de 700 ans d'Armagnac