Derniers articles

Avril 2011

Dossiers A65   LGV

Développer Actualités diverses

 

Tourisme - Sorties

Au pays de l'armagnac

L'armagnac en fête 2011

Les sangsues et les grenouilles

Il pleuvra des étoiles

Cuisson à l'étouffée

La vocation et la Base BA118

à pied ou en vélo

La ronflante est de sortie

La poule au pot

Une journée dans la Lande

Vertige de l'Adour

La plage près d'ici

Le Moulin de Poyaller

Arme Nucléaire

à Cheval à Saint-Justin

Lundi de Pentecôte

Malichecq renaît

Merveille des landes

Sur le circuit de Nogaro

Les jardins de Nonères

Sur le rail dans les landes

Le musée nouveau est arrivé

La base BA118 de Mont de Marsan

Les anciennes du Gabardan

Objectif Paysages des Landes

Merveille des Landes

Les grues cendrées

la blanche d'Armagnac

les fêtes de l'Armagnac

Circulation interdite en forêt

les fêtes de Vielle Soubiran

Le jardin des plantes

la FERIA de Douzvielle

le dernier café

Le retour des fossiles

Journée découverte TER

A la découverte de l'or

Opéra aux fenêtres

Ecomusée de l'Armagnac

La base de loisirs du Marsan

Notre Dame des Cyclistes

Exposition de peintures

Centre Jean Rostand

Du Vatican aux Landes

Tourisme à la ferme

Terre d'Armagnac

Sanguinet à l'âge de bronze

L'Armagnac à 700 ans

Distillation de L'Armagnac

Chemin de Saint-Jacques

A english man on the Road

Les Amis de Saint-Jacques

La Romieu

Le jour de la St Jacques

L'a65 conduit à Compostelle

Des trésors menacés

Landaise des amis de Saint-Jacques

St Avit, Une fresque qui fait vibrer

La halte de Cagnotte

Les pèlerins font le chemin

 

Solidarité - Social

Les Restos du coeur inquiets

L'appel d'Olivier Berthe

Chapeau bas

Je vis grâce aux dons

Niches fiscales

Bénévoles malgré la crise

le système nous broie

la faillite politique

De plus en plus pauvres

La précarité énergétique

Déclaration d'élus

Une véritable catastrophe

les raisons de la colère

La crise alimentaire

en dessous de la réalité

13,5% de la population

La révolte des abeilles

Persil lave plus blanc

Les supermarchés et l'emploi

Dignité et considération

Collecte alimentaires

Les émeutes de la faim

3,6 Millions de mal logés

mourir à St-Justin

Olivier Besancenot

Eric CANTONA

La 26eme campagne

la population sensible

le Conseil général voit rouge

Maraude d'été

K.O. debout mais ...

Les enfoirés cambriolés

Emmaus en grêve

les restos du coeur lancent une ...

Collecte dans les supermarchés

Carnaval aux Restos du coeur

925 euros pour les Restos du coeur

CIAS : Poisson d'avril ?

Le bon bilan du CIAS

Les restos donnent de la voix

Tout sur les horaires

Déjeuner avec Adrianna Karembeu

Gabaret dans la discrétion

Les Restos du coeur sont anxieux

La grande collecte

Dépassé par la crise

La précarité (11/2008)

La page des restos

Dossier A65
Le dossier LGV TGV LGV

Saint Justin : L'activité aérienne va reprendre de plus belle sur la BA 118

Avec l'arrivée de l'Escadron de reconnaissance 2/33 « Savoie », puis du futur 2/30 équipé de Rafale, les mouvements annuels de la Base vont progresser de 30 %

 

Les Mirage F 1 de l'Escadron 2/33 «Savoie» étaient en exercice vendredi matin.
Les Mirage F 1 de l'Escadron 2/33 «Savoie» étaient en exercice vendredi matin

La Base aérienne 118 va connaître durant les prochains jours un nouvel envol d'activité. En raison de travaux de réfection sur la partie centrale de la piste d'atterrissage, les vols ont été limités depuis le début du mois de juillet, mais ils vont reprendre dès le début du mois d'août.
L'arrivée de l'Escadron de reconnaissance 2/33 « Savoie » et de ses 20 Mirage F1, en provenance de Reims, va augmenter rapidement la fréquence des mouvements.

Ceci, couplé à l'arrivée des Rafale de l'Escadron 2/30, dont les cinq premiers éléments seront opérationnels dès septembre prochain, va assurer une activité bien supérieure à celle des années précédentes.

 

« Dans les années 2000, indique le colonel Guillaume Letalenet, commandant de la BA 118 depuis le 27 juin dernier, nous avions un pic de 21 500 mouvements (atterrissages ou décollages) par an.

Ce chiffre était descendu à 17 000 à la fin du Mirage IV, mais dans les deux années qui viennent, nous avons prévu de le remonter à 22 000-24 000 annuels. Nous sommes désolés du bruit que cela va occasionner à la population, mais c'est le signe d'une base en pleine évolution. » Cela équivaut en effet à une progression de 30 %.

Le CV du colonel Letalenet

Le colonel Guillaume Letalenet est né le 24 juin 1966 à Niort (Deux-Sèvres). Marié et père de deux enfants, il arrive de Paris, où il a passé un an à l'État-major des armées, après avoir été de 2007 à 2010 conseiller du ministre de la Défense. Auparavant, il avait été en poste à Cazaux (33), après avoir été détaché auprès de Dassault Aviation à Saint-Cloud. Il connaissait déjà la BA 118, où entre 1998 et 2001 il a œuvré au sein du CEAM (Centre d'expériences aériennes militaires) sur le Mirage 2000-5. Il est passé par l'École de l'air de Salon-de-Provence, le Liban et le Moyen-Orient.

60 nouveaux pilotes

Agrandir l'imageDe fait, avec l'accueil de cet Escadron 2/33, ce sont déjà 60 personnes supplémentaires, essentiellement des pilotes, qui sont arrivées à Mont-de-Marsan dans les premiers jours de juillet.

Avec les mécaniciens, dont les derniers seront en poste au mois de septembre, cela fera encore 180 militaires de plus. En comptant la nouvelle unité, l'Escadron 2/30, qui sera opérationnelle fin 2013, la Base aérienne montoise comptera environ 3 700 personnes en activité.
Cette arrivée sera d'ailleurs sans doute couplée avec le 70e anniversaire de la création de l'Escadron Normandie-Niemen, qui date de 1942. Une unité d'élite, mise en sommeil depuis 2009, qui pourrait être recréée à Mont-de-Marsan sur des Rafale F3 monoplaces pour constituer le 2/30. Cette information reste cependant à confirmer

base aérienne BA118.
Extrait du Journal le Sud OuestLundi 25 juillet 2011 Par Jean-Louis Hugon

 

Actualité  :

L'activité aérienne va reprendre de plus belle sur la BA 118

 

Votre avis publier ici Votre commentaire ici

Envoyer un commentaire à publier ici

Ecrire au webmasterEcrire au webmaster

Liens

La base BA118 de Mont de Marsan

J'ai visité le musée de la BA118

Le musée de la base 118 à Mont de Marsan est ouvert au public. Historique complète et commentée de l'aviation d'avant guerre à la base d'après jusqu'a ce jour. Impressionnante collection de maquette souvent des pièces uniques entièrement faîtes main.

Voir le diaporamaVoir le diaporama

 

Chercher sur le site www.saint-justin.eu

Saint-Justin© 2007 • Charte de bonne conduite• Mise à jour le 26.07.2011

Saint- Justin -  L'activité aérienne va reprendre de plus belle sur la BA 118