Derniers articles

Avril 2011

Dossiers A65   LGV

Développer Actualités diverses

 

Tourisme - Sorties

Au pays de l'armagnac

L'armagnac en fête 2011

Les sangsues et les grenouilles

Il pleuvra des étoiles

Cuisson à l'étouffée

La vocation et la Base BA118

à pied ou en vélo

La ronflante est de sortie

La poule au pot

Une journée dans la Lande

Vertige de l'Adour

La plage près d'ici

Le Moulin de Poyaller

Arme Nucléaire

à Cheval à Saint-Justin

Lundi de Pentecôte

Malichecq renaît

Merveille des landes

Sur le circuit de Nogaro

Les jardins de Nonères

Sur le rail dans les landes

Le musée nouveau est arrivé

La base BA118 de Mont de Marsan

Les anciennes du Gabardan

Objectif Paysages des Landes

Merveille des Landes

Les grues cendrées

la blanche d'Armagnac

les fêtes de l'Armagnac

Circulation interdite en forêt

les fêtes de Vielle Soubiran

Le jardin des plantes

la FERIA de Douzvielle

le dernier café

Le retour des fossiles

Journée découverte TER

A la découverte de l'or

Opéra aux fenêtres

Ecomusée de l'Armagnac

La base de loisirs du Marsan

Notre Dame des Cyclistes

Exposition de peintures

Centre Jean Rostand

Du Vatican aux Landes

Tourisme à la ferme

Terre d'Armagnac

Sanguinet à l'âge de bronze

L'Armagnac à 700 ans

Distillation de L'Armagnac

Chemin de Saint-Jacques

A english man on the Road

Les Amis de Saint-Jacques

La Romieu

Le jour de la St Jacques

L'a65 conduit à Compostelle

Des trésors menacés

Landaise des amis de Saint-Jacques

St Avit, Une fresque qui fait vibrer

La halte de Cagnotte

Les pèlerins font le chemin

 

Solidarité - Social

Les Restos du coeur inquiets

L'appel d'Olivier Berthe

Chapeau bas

Je vis grâce aux dons

Niches fiscales

Bénévoles malgré la crise

le système nous broie

la faillite politique

De plus en plus pauvres

La précarité énergétique

Déclaration d'élus

Une véritable catastrophe

les raisons de la colère

La crise alimentaire

en dessous de la réalité

13,5% de la population

La révolte des abeilles

Persil lave plus blanc

Les supermarchés et l'emploi

Dignité et considération

Collecte alimentaires

Les émeutes de la faim

3,6 Millions de mal logés

mourir à St-Justin

Olivier Besancenot

Eric CANTONA

La 26eme campagne

la population sensible

le Conseil général voit rouge

Maraude d'été

K.O. debout mais ...

Les enfoirés cambriolés

Emmaus en grêve

les restos du coeur lancent une ...

Collecte dans les supermarchés

Carnaval aux Restos du coeur

925 euros pour les Restos du coeur

CIAS : Poisson d'avril ?

Le bon bilan du CIAS

Les restos donnent de la voix

Tout sur les horaires

Déjeuner avec Adrianna Karembeu

Gabaret dans la discrétion

Les Restos du coeur sont anxieux

La grande collecte

Dépassé par la crise

La précarité (11/2008)

La page des restos

Dossier A65

Saint Justin : Plaidoyer pour la forêt landaise

La forêt landaise est aujourd'hui à un tournant de son histoire. Et certain pose la question fatidique : faut-il replanter ou pas ?

 

 Yves Lesgourgues a passionné son auditoire.
Yves Lesgourgues a passionné son auditoire. Photo archives

Dans le cadre de la Semaine de la science qui se déroule tout au long de cette semaine, Pierre Bollé, le proviseur du lycée Haroun-Tazieff, avait convié mardi soir Yves Lesgourgues, directeur du CRPF (Centre régional de la propriété forestière) à animer une conférence sur le thème de la forêt : la forêt dans le monde et le massif forestier aquitain, après deux tempêtes et l'attaque actuelle des scolytes.

L'amphithéâtre du lycée affichait complet et les 80 personnes présentes, professeurs, étudiants, élus du Conseil municipal et curistes, ont écouté attentivement le directeur.

Et il faut reconnaître que si le technicien a su captiver son auditoire par la maîtrise de son sujet, il l'a également profondément ému.

 

Après un large panorama sur la forêt dans le monde, Yves Lesgourgues a présenté le massif forestier aquitain, sous tous ses aspects, agronomique, industriel, économique, touristique, mais aussi culturel et humain. Massif forestier pour lequel, avec d'autres, il a consacré sa carrière à maintenir et développer cet extraordinaire patrimoine économique, écologique et culturel.

Une forêt détruite de moitié

Une forêt détruite à 50%Avec une grande décence, Yves Lesgourgues a exprimé sa souffrance face à l'état de la forêt et une réelle émotion a alors envahi la salle. « Après Martin en 1999, nous avions relevé la tête et en 2008, nous pensions avoir réparé les dégâts de 1999, mais le 24 janvier 2009, est arrivé la tempêtes Klaus… Et maintenant nous devons lutter contre les attaques massives d'insectes, de chenilles processionnaires et de scolytes. Voir la première grande forêt plantée, une forêt qui a réussi, détruite de moitié et passer de 135 millions de mètres cubes plantés et en production à 75 millions de mètres cubes, quel désastre » !

À la fin de son propos, Yves Lesgourgues s'est livré à un vibrant plaidoyer pour la survie de la forêt landaise, aujourd'hui à un tournant de son histoire. Et de poser la question fatidique : faut-il replanter ou pas ?

21 octobre 2010 06h00 | Par Merry Chivot

 

Saint-Justin on Facebook

Actualité  :

Plaidoyer pour la forêt landaise

 

Votre avis publier ici Votre commentaire ici

Envoyer un commentaire à publier ici

Ecrire au webmasterEcrire au webmaster

 

 

Chercher sur le site www.saint-justin.eu

Saint-Justin© 2007 • Charte de bonne conduite• Mise à jour le 21.10.2010

Saint- Justin -  Plaidoyer pour la forêt landaise