Derniers articles

Avril 2011

Dossiers A65   LGV

Dossier AH1N1

Dossier Santé

La grippe aviaire

Hôpital Layné

HĂ´pitaux et cliniques

Des frites une fois

Les antibiotiques

intrusif et inutile

La maison de santé virtuelle

Dossier E Coli

La bactérie tueuse viendrait d'égypte

Dossier AH1N1

Nouveau plan : Dépistage général

670 millions perdus

OMS Largement surestimée

l'Etat indemnise les laboratoires

22 villes demandent des comptes

Affaire de gros sous

Bachelot aurait mentit

Le ministère de la Santé solde

L'épidémie recule

Activité forte en Aquitaine

Ou se faire vacciner?

Progression fulgurente

Les chiffres s'affolent

Syndrome Guillain-Barr

les centres de vaccination

La grogne des infirmires

Polmique sur les contrats

le vaccin et la justice

DĂ©but de la campagne de vaccination

Epidmie confirme

l'hyginisme autoritaire

Mesures liberticides

Panflu, le vaccin chinois

Controverse autour du vaccin

Trop peux de vaccin

DĂ©bordement de la demande

le virus dominant le monde

Quid des effets secondaires ?

Un labo prĂŞt

Exercice Pandémie

***** Conseils Ă  suivre ******

Balavoine

On envisage le niveau 6

Pas le SAMU

AS Monaco

le vaccin

Ecole ferme

La France est prĂŞte

Tamiflu ?

Deux ans de pandémie

La colre d'Anik

Niveau 6 sauf la France

Niveau 6 Pandémie

RĂ©sistance du A/H1N1

Grippe Niveau 5A

Bilan au 29.04.09

 

Dossier A65

L'après A65

On a attendu 40 ans la Pau-Bordeaux

Miracle Ă  Pouydesseaux

L'autoroute Bordeaux-Pau

l'agglo ou le piémont

Olivier de Guinaumont

Contre la mise à péage

Naissance sur l'A65

La future route Pau-Oloron

A65 pas de cadeaux

Coopération intercommunale

Cinq accidents en 24 h

Camion renversé et route bloquée

L'A65 coupée

33 mois de travaux

A65 La bataille sans fin

Un accord foncier

A propos du BĂ©arn

L'autoroute A65 a été fermée

Rentabilité A65

Accident sur l'A65

Pause dans les travaux

Le débat relancé

Partenariat avec les chasseurs

Stop à la polémique

RĂ©ductions de vitesse

RĂ©ductions de tarif

RN10 PĂ©age pour les landais

Le plein d'espoir

A65 Aire sur Adour SUD

A65 Baisse de tarif

Après l'A65, le dossier des LGV

Le barreau du Caloy

Tarifs au 01 février 2011

RN10 Ă  PĂ©age

Un pont sur la rocade

C'Ă©tait avant l'A65

A65 Interdiction

l'A65 Tarifs du péage

l'A65 pas le 14 décembre

Téléthon sur l'A65

Liaison A65-A89

Retard Ă  l'allumage A65

J-30 Ouverture A65

Du nouveau au Caloy

Sur la route de l'emploi

Le Fil D'aliénor N°8

Bostens, lot de consolation

L'A65 sur les cartes

l'A65 conduit Ă  Compostelle

EnquĂŞte A65

A65 Ouverture le 14

Saint Justin et le AH1N1 : La grogne des infirmičres

Grippe H1N1 : Le vaccin dans la seringue

Des infirmières libérales réquisitionnées contre leur gré protestent

 

Sur base du volontariat vous êtes désigné volontaire ... etc

Grogne des infirmières

Toutes deux infirmières libérales à Bordeaux, Cécile Sicaud et Stéphanie Tallet ont très moyennement goûté l'ordre de réquisition de la Ddass à leur endroit, pour se rendre à un centre de vaccination à un jour et un horaire précis. « Il est faux de dire que la campagne fait appel à des professionnels de santé volontaires, explique Cécile Sicaud. La personne de la Ddass qui m'a téléphoné m'a imposé un jour et une heure pour me rendre à l'Athénée. Lorsque je lui ai demandé ce que deviendraient mes patients ce jour-là (je travaille seule), je me suis heurtée à une fin de non-recevoir. »

 

Huit jours de travail d'affilée

Constat voisin chez Stéphanie Tallet qui, elle, exerce dans un cabinet de cinq infirmiers où elle a été tirée au sort : « Une première personne de la Ddass m'a appelée pour me proposer trois dates, une autre une demi-heure plus tard pour m'en imposer une autre , preuve d'une certaine désorganisation. Finalement, j'ai choisi de travailler un huitième jour d'affilée pour un tarif de 28 euros de l'heure et ce pendant quatre heures. Ce qui m'a fortement déplu dans cette histoire, c'est qu'on m'a menacée de venir me chercher "manu militari" si je refusais, ainsi que de sanctions professionnelles. C'est une façon de faire que je dénonce. Si je n'avais pas d'enfants à charge, j'aurais persisté dans mon refus pour voir jusqu'où ils pouvaient aller. »

Refus de vaccination

Les deux infirmières se demandent comment elles vont pouvoir concilier le suivi de leur clientèle et l'éducation de leurs enfants dans ces conditions. Ni l'une ni l'autre ne sont vaccinées : « C'est un refus réfléchi », dit Stéphanie Tallet, qui s'étonne d'un tel branle-bas de combat : « On croirait presqu'une alerte nucléaire alors qu'il n'y a toujours pas de pandémie. »

Cécile Sicaud conclut néanmoins : « Après tout, c'est une situation exceptionnelle et je m'adapte, mais faire croire que la réquisition n'a pas lieu, ça non ! »

Journal Sud Ouest - Auteur : HERVÉ MATHURIN
H. M.
h.mathurin@sudouest.com

 

Pandémie virale, évolution mondiale Actualité de AH1N1 :

 10.11.09 La grogne des infirmičres

Votre commentaire ici

Infirmière de Saint-Jjustin, clic ici

Ecrire au webmaster

Envoyer un commentaire sur cet article

Chercher sur le site www.saint-justin.eu

compteur de visites
Saint-Justin© 2007 • Charte de bonne conduite• Mise ŕ jour le 11.11.2009

Saint- Justin -  AH1N1 La grogne des infirmičres