Derniers articles

Avril 2011

Dossiers A65   LGV

Autres articles

Les Restos du coeur inquiets

L'appel d'Olivier Berthe

Chapeau bas

Je vis grâce aux dons

Niches fiscales

Bénévoles malgré la crise

le système nous broie

la faillite politique

De plus en plus pauvres

La précarité énergétique

Déclaration d'élus

Une véritable catastrophe

les raisons de la colère

La crise alimentaire

en dessous de la réalité

13,5% de la population

La révolte des abeilles

Persil lave plus blanc

Les supermarchés et l'emploi

Dignité et considération

Collecte alimentaires

Les émeutes de la faim

3,6 Millions de mal logés

mourir à St-Justin

Olivier Besancenot

Eric CANTONA

La 26eme campagne

la population sensible

le Conseil général voit rouge

Maraude d'été

K.O. debout mais ...

Les enfoirés cambriolés

Emmaus en grêve

les restos du coeur lancent une ...

Collecte dans les supermarchés

Carnaval aux Restos du coeur

925 euros pour les Restos du coeur

CIAS : Poisson d'avril ?

Le bon bilan du CIAS

Les restos donnent de la voix

Tout sur les horaires

Déjeuner avec Adrianna Karembeu

Gabaret dans la discrétion

Les Restos du coeur sont anxieux

La grande collecte

Dépassé par la crise

La précarité (11/2008)

La page des restos

 

Dossier A65

L'après A65

On a attendu 40 ans la Pau-Bordeaux

Miracle à Pouydesseaux

L'autoroute Bordeaux-Pau

l'agglo ou le piémont

Olivier de Guinaumont

Contre la mise à péage

Naissance sur l'A65

La future route Pau-Oloron

A65 pas de cadeaux

Coopération intercommunale

Cinq accidents en 24 h

Camion renversé et route bloquée

L'A65 coupée

33 mois de travaux

A65 La bataille sans fin

Un accord foncier

A propos du Béarn

L'autoroute A65 a été fermée

Rentabilité A65

Accident sur l'A65

Pause dans les travaux

Le débat relancé

Partenariat avec les chasseurs

Stop à la polémique

Réductions de vitesse

Réductions de tarif

RN10 Péage pour les landais

Le plein d'espoir

A65 Aire sur Adour SUD

A65 Baisse de tarif

Après l'A65, le dossier des LGV

Le barreau du Caloy

Tarifs au 01 février 2011

RN10 à Péage

Un pont sur la rocade

C'était avant l'A65

A65 Interdiction

l'A65 Tarifs du péage

l'A65 pas le 14 décembre

Téléthon sur l'A65

Liaison A65-A89

Retard à l'allumage A65

J-30 Ouverture A65

Du nouveau au Caloy

Sur la route de l'emploi

Le Fil D'aliénor N°8

Bostens, lot de consolation

L'A65 sur les cartes

l'A65 conduit à Compostelle

Enquête A65

A65 Ouverture le 14

Saint Justin et la pauvreté : Chaud aux coeurs à Gabarret

GABARRET. Les Restos du coeur ont ouvert un autre centre en milieu rural. Pudique et discret

 

L'endroit est chaud, coloré, très accueillant. Normal, nous sommes dans le local de la peña Alegria, qui tous les ans propose un encierro aux fêtes de Gabarret.

Le Resto de Gabarret est logé dans l'univers coloré et chaleureux de la peña Alegria. (Photo pascal bats)

L'endroit est chaud, coloré, très accueillant. Normal, nous sommes dans le local de la peña Alegria, qui tous les ans propose un encierro aux fêtes de Gabarret. Mais comme en cette saison les aficionados n'en ont pas besoin, la mairie, propriétaire des locaux (c'est l'ancienne gare SNCF), les a prêtés aux Restos du coeur. « Il y a dix ans, rien n'existait, explique Maryse Lespès, adjointe au maire responsable du CCAS. L'an dernier, pour les personnes qui en avaient besoin, on faisait du covoiturage sur les centres de Roquefort et Villeneuve-de-Marsan. Cette année, le Conseil municipal et de nombreux bénévoles ont franchi le pas. »

L'élément déclencheur décisif a été en fait la tempête Klaus de janvier dernier, qui a fait prendre conscience de la réalité du terrain. « Durant quinze jours, raconte l'élue, je me suis rendu compte des souffrances et de la détresse humaine qui existent aussi en milieu rural. Il y a beaucoup de personnes isolées et dans le besoin, on n'imaginait pas à quel point, dans notre Gabardan. »

Déjà une vingtaine d'inscrits

Au relais des Restos de Gabarret, qui a fait son ouverture ce mercredi (1), il y a déjà une vingtaine d'inscrits. Mais peu de témoignages spontanés. À la campagne, la discrétion est de mise. Ceux qui sont isolés et en détresse ne veulent pas trop le dire, par pudeur et aussi pour éviter les commentaires. Ce sont des personnes âgées, souvent des femmes seules (mais il y a aussi des hommes), dont la retraite est trop petite. Quand le chauffage et les abonnements sont payés, il faut faire appel à la maigre épargne pour remplir le frigo. Et lorsque l'épargne a fondu, que la famille est loin, ou alors encore plus démunie, on préfère se taire.

Mais il y a aussi des femmes seules, avec des enfants en bas âge, dont la situation est encore plus difficile. Quand les réserves ont fondu, qu'il n'y a plus de droits au chômage, c'est le réseau de proximité qui joue, les assistances sociales qui renseignent, et le relais prend sa place.

« Les restos, confie Cathy, une des bénévoles, c'est pour distribuer des repas, mais aussi un lieu de rencontre, d'accompagnement. Cela permet aux familles qui n'ont pas l'habitude de voir si elles peuvent bénéficier des aides sociales, même si celles-ci sont dérisoires. »

« Pour couper un peu la solitude, confie Géraldine, nouvelle inscrite. Une fois par semaine, on sort de chez soi, on rencontre d'autres personnes pour parler d'autre chose. J'ai vu des affiches au village, alors je suis venue m'inscrire. Les repas cela dépanne, j'ai eu un colis provisoire, en attendant de savoir si je remplis tous les critères pour y avoir droit. »

Parce que la machine est très encadrée, les bénéficiaires doivent remplir des conditions strictes, pour éviter les abus. Et les aides sont limitées à 8 repas par semaine pour une personne seule, à 6 par personne pour la même famille.

Pour l'instant, les 22 bénévoles de Gabarret sont suffisants pour remplir la tâche, ils peuvent donc dédoubler les équipes. Et malgré le RSA, qui parfois rend la situation encore plus difficile, ils craignent bien que les inscriptions augmentent dans les semaines à venir. Mais ils sont prêts à donner ce qu'ils ont de mieux, de la chaleur et du réconfort.

(1) Le relais ouvre tous les mercredis après-midi, de 14 heures à 17 heures.

Extrait du Sud Ouest Auteur : jean-louis hugon
jl.hugon@sudouest.com

 

Colluche et les restos du coeur Solidarité :

Chaud aux coeurs

ici votre texte ....

Maire : Dulin Jean-Jacques
Adresse Mairie : 124, rue Armagnac 40310 Gabarret
Tél. 05 58 44 90 03
Fax : 05 58 44 35 38
Email : ?

Permanences Mairie
du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 13h30 à 17h30 (le vendredi 16h30)

Commune de 1 296 habitants
Superficie : 1 644 ha

 

Ecrire au webmaster

Envoyer un commentaire sur cet article

Chercher sur le site www.saint-justin.eu

compteur de visites
Saint-Justin© 2007 • Charte de bonne conduite• Mise à jour le 01.01.2010

La solidarité et Saint- Justin -  Chaud aux coeurs