Derniers articles

Avril 2011

Dossiers A65   LGV

Dossier LGV

Relèvement de la TVA

Lgv en BĂ©arn

Les nouveaux horaires

La gare TGV de Lucbardez

SNCF Mobilisation générale

Opposants LGV et censure

La SNCF modernise

700 hommes derrière ce puzzle

Tgv déraillement d'un train

Lgv le tracé optimisé

Trois nouvelles gares

Le tracé de la LGV arrêté

LGV : les 4 tracés à la loupe

Horaires de vos trains

F.G.V., faillite Ă  grande vitesse

Un vrai débat démocratique

LGV, Avocat Ă  grande vitesse

Roquefort soulagée

la LGV en vidéo virtuel

LGV Exigences incompatibles

LGV La défense de la fôret

60 Millions de plus

LGV un pas en avant

LGV et Cantonales

Et si on allait en Bearn

On embauche 1300 personnes

Intercommunale sur les rails

Après l'A65, le dossier des LGV

Tarifs SNCF 2,8% en plus

Qui veut gagner des millions

Tgv tacle d'Alain Rousset

LGV des emplois Ă  la pelle

Brouillage sur le ligne

Toujours plus au Nord

89% de OUI Ă  la LGV

Trafic sur le tracé LGV

La bande des 100 mètres

Les anti-LGV Ă  Agen

Permis de construire

Toujours suprenant, nos Ă©lus

Décision historique du Conseil régional

Les Anti LGV mĂŞme le rail

LGV - Du nouveau au Caloy

le bras de fer entre les Ă©lus et la SNCF

Borloo prend le train en marche

Alain Rousset croise le fer

Le bassin orthézien oublié ?

Le tracé des 100 mètres d'Uchacq et Geloux

Geloux Détournement du tracé

Ajustements sur le tracé

TGV tout le monde descend

Tant d'inconnues dans le tracé

Protocole d'accord LGV

Le «pari» a du mal à passer

la LGV voté dans les Landes

Interview Hubert de Mesnil

Détails du tracé Landais

Un train dans un jeu de quilles

Le tracé Landais de la LGV décidé

le fuseau de 1.000 mètres

LUCBARDEZ-ET-BARGUES opposants LGV

Militants anti-LGV dans l'hémicycle

Les Ă©lus appellent un médiateur

Gérve des contrôleurs

Faut-il supprimer les TER?

DĂ©tails Roquefort - Marsan

La bande des 1000 mètres

Des voix contre les voies

Deux gares nouvelles

les grands travaux

Royal parle de racket

la voie Royal

Gaz Ă  tous les Ă©tages

Le TGV déraille

Sarkozy s'en mĂŞle

L'acte de foi

DĂ©crt public

Ouverture obligatoire

La LGV combien ?

DĂ©cision partie II

Le projet partie I

Mam et la LGV

L comme LEA

L comme Laka L'est

L comme Liberté ou Lionel

Lionel nous Ă©crit

Train d'opposants

Les limites du plan de relance

Retjons, le maire ...

LGV : Qui va payer?

Entre dans l'Ă©re de la LGV

Le massif landais refuse d'être saigné

15.03.08 Création du dossier

Envoyer nous votre avis sur Saint-Justin.eu

retour

Saint Justin et la ligne LGV - Bordeaux -Espagne

LGV Bordeaux-Espagne : La Région choisit le traçé par l'est (I)

 

Cliquez ici pour télécharger le PDF

Il ne faisait guère de doute que le tracé numéro 3 par l'est des Landes serait retenu par la Région comme prioritaire pour la Ligne Nouvelle à Grande Vitesse Bordeaux-Espagne. En bonne logique, on aurait pu penser que le Conseil régional d'Aquitaine se prononcerait avant la fin du débat public, c'est à dire avant la fin du mois de décembre dernier.

Des tensions au sein même de la majorité socialiste avaient conduit à différer le vote de l'Assemblée régionale. Depuis ce 16 février c'est chose faite: la Région a donné son accord par 77 voix pour, 7 voix contre et une abstention à la Grande vitesse en marquant sa préférence pour le scénario 3 par Captieux et l'Est des Landes, s'engageant par ailleurs à obtenir sans attendre que des études soient lancées par un RFF pour un scénario 3 bis destiné à desservir le Béarn et la Bigorre.

Ouvrir le document PDF

A l'évidence Alain Rousset souhaitait que le consensus le plus large se dégage du débat au sein de l'assemblée régionale de sorte que les engagements de l'Aquitaine en faveur de la grande vitesse ne souffrent aucune ambiguité. Il a des raisons d'être satisfait, tant par le niveau du débat que par le résultat du vote qui a rassemblé les élus socialistes, ceux de l'UMP, de l'UDF, du Front national, les Verts faisant exception du moins en partie. Un élu socialiste, et pas n'importe lequel, puisqu'il s'agit de François Deluga, vice président de l'exécutif, est allé jusqu'au bout de son opposition. Et, favorable au scénario 1, il a voté contre le projet tel que Jean-Louis Carrère et Alain Rousset l'ont porté et défendu.

Se tournant vers le président de la Région il déclarait:" j'ai préparé le SRADDT, le Schéma Régional d'Aménagement du Territoire à la demande du Président pour assurer le meilleur aménagement du territoire de l'Aquitaine. Et puis j'ai été Président du Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne. J'ai fait approuver sa charte...ce territoire du Sud Gironde ne veut pas être encore tailladé par une infrastructure dont il ne tirera aucun bénéfice, et qui coupera le Parc en deux." François Deluga remit donc ses délégations de Vice-Président à l'environnement et à l'aménagement du territoire à Alain Rousset, lequel accepta cette demande et la forme de "dignité" qui l'accompagnait. Deluga conservera sa délégation aux technologies de l'information et de la communication. La crise, frôlée en décembre, était surmontée en février.

Au préalable, Jean-Louis Carrère, premier Vice-Président chargé des Infrastructures, avait présenté avec la force de conviction qu'on lui connaît le projet d'avis de la Région . Le sénateur des Landes ne pouvait que plaider pour l'option 3 par Mont-de-Marsan, tout en s'efforçant de rassurer le maire de Dax, Jacques Forté, qui craint l'isolement de la gare actuelle et ses conséquences pour le thermalisme. Et ceci, sans oublier de rassurer le Pays Basque dont le maire de Saint-Jean de Luz, M.Duhart, avait soutenu la nécessité de la LGV, tout en insistant sur les contraintes environnementales et phoniques exceptionnelles liées à sa traversée. S'il y avait encore le moindre doute sur la passion qui accompagnera ce très grand projet, il aura été levé ce 16 février. Et, de toute façon, l'Etat et Réseau Ferré de France devront tenir leurs promesses, financières notamment, d'autant que la région Aquitaine a confirmé hier son engagement exceptionnel, plus de la moitié des crédits, en faveur du transport ferroviaire et maritime dans le contrat de projets 2007-2013.

Extrait d'article de Joël Aubert A suivre ...

Dossier LGV LGV : Actualité :

Le tracé par l'EST La ligne LGV à l'EST

 

Il y a lomtemps que j'avais compris que le tracé LGV se devait de passer au plus proche de Mont de Marsan.

Le tracé longera l'A65 entre Captieux et le Nord de Roquefort ...

La gare TGV de Mont de Marsan sera certainement implantée aux environ du Caloy ...

Une 2 X 2 voies est également prévue jusqu'a cet endroit.

Le Caloy va être la zone la plus convoitée pour les implantations commercialles ... Hotels, centres commerciaux, zone de frêt à mis chemin entre Pau et Bordeaux.

Eduard Leclerq et ses extensions de la scalandes, en cours de réalisation, l'a déjà anticipé.

Votre Webmaster

Obtenir acrobat Reader

Ouvrir le document PDF

Ecrire au webmaster

Envoyer un commentaire sur cet article

Chercher sur le site www.saint-justin.eu

compteur de visites
Saint-Justin© 2007 • Charte de bonne conduite• Mise ŕ jour le 09.04.2009

Saint- Justin - LGV - La Région choisit le traçé par l'est