Derniers articles

Avril 2011

Dossiers A65   LGV

Dossier LGV

Relèvement de la TVA

Lgv en Béarn

Les nouveaux horaires

La gare TGV de Lucbardez

SNCF Mobilisation générale

Opposants LGV et censure

La SNCF modernise

700 hommes derrière ce puzzle

Tgv déraillement d'un train

Lgv le tracé optimisé

Trois nouvelles gares

Le tracé de la LGV arrêté

LGV : les 4 tracés à la loupe

Horaires de vos trains

F.G.V., faillite à grande vitesse

Un vrai débat démocratique

LGV, Avocat à grande vitesse

Roquefort soulagée

la LGV en vidéo virtuel

LGV Exigences incompatibles

LGV La défense de la fôret

60 Millions de plus

LGV un pas en avant

LGV et Cantonales

Et si on allait en Bearn

On embauche 1300 personnes

Intercommunale sur les rails

Après l'A65, le dossier des LGV

Tarifs SNCF 2,8% en plus

Qui veut gagner des millions

Tgv tacle d'Alain Rousset

LGV des emplois à la pelle

Brouillage sur le ligne

Toujours plus au Nord

89% de OUI à la LGV

Trafic sur le tracé LGV

La bande des 100 mètres

Les anti-LGV à Agen

Permis de construire

Toujours suprenant, nos élus

Décision historique du Conseil régional

Les Anti LGV même le rail

LGV - Du nouveau au Caloy

le bras de fer entre les élus et la SNCF

Borloo prend le train en marche

Alain Rousset croise le fer

Le bassin orthézien oublié ?

Le tracé des 100 mètres d'Uchacq et Geloux

Geloux Détournement du tracé

Ajustements sur le tracé

TGV tout le monde descend

Tant d'inconnues dans le tracé

Protocole d'accord LGV

Le «pari» a du mal à passer

la LGV voté dans les Landes

Interview Hubert de Mesnil

Détails du tracé Landais

Un train dans un jeu de quilles

Le tracé Landais de la LGV décidé

le fuseau de 1.000 mètres

LUCBARDEZ-ET-BARGUES opposants LGV

Militants anti-LGV dans l'hémicycle

Les élus appellent un médiateur

Gérve des contrôleurs

Faut-il supprimer les TER?

Détails Roquefort - Marsan

La bande des 1000 mètres

Des voix contre les voies

Deux gares nouvelles

les grands travaux

Royal parle de racket

la voie Royal

Gaz à tous les étages

Le TGV déraille

Sarkozy s'en mêle

L'acte de foi

Décrt public

Ouverture obligatoire

La LGV combien ?

Décision partie II

Le projet partie I

Mam et la LGV

L comme LEA

L comme Laka L'est

L comme Liberté ou Lionel

Lionel nous écrit

Train d'opposants

Les limites du plan de relance

Retjons, le maire ...

LGV : Qui va payer?

Entre dans l'ére de la LGV

Le massif landais refuse d'être saigné

15.03.08 Création du dossier

Envoyer nous votre avis sur Saint-Justin.eu

retour

Saint Justin et la ligne LGV - Lgv Une facture qui passe mal

L'agglo participera bien à hauteur de 8 millions d'euros à la LGV. Mais les inquiétudes restent légion.

 

 Le fuseau arrêté par RFF pour faire passer la LGV suscite de vives inquiétudes en particulier à Saint-Paul.  Photo archives david le déodic
Le fuseau arrêté par RFF pour faire passer la LGV suscite de vives inquiétudes en particulier à Saint-Paul. Photo archives david le déodic

Qu'il y ait, au sein des élus du Grand Dax, de la friture sur la future ligne LGV n'est pas une surprise. En revanche, ces grésillements sont désormais parfaitement audibles, identifiables et surtout quantifiables. Car si, mardi soir, le conseil d'agglomération a bien voté la convention de financement de la future LGV, sur la partie Tours-Bordeaux, force est de constater que cette décision n'a rien eu d'un plébiscite. Et ce malgré son importance.

Pour mémoire, cet accord n'entérine rien d'autre qu'une participation du Grand Dax à hauteur de 8 millions d'euros à la réalisation de ce projet. Néanmoins, il convient de regarder avec un peu d'attention le détail de ce vote pour mesurer toute l'incompréhension, sinon la méfiance que suscite toujours ce dossier.

 

En effet, sur les 40 votants, il y a eu 24 pour, 3 contre et 13 abstentions. Des abstentions parmi lesquelles on retrouve bien entendu les élus saint-paulois. Ou plus exactement cinq d'entre eux, en l'occurrence : Dany Michel, Christian Berthoux, Cathy Delmon, Jean Lavielle et Philippe Lacouture. Sachant que le sixième élu de Saint-Paul, Henri Durou a, lui, voté contre. Reste qu'avec cinq abstentions et un contre, les élus saint-paulois ont envoyé un message, on ne peut plus clair en direction de RFF.

60 maisons et 2 campings

« Les projets Tours-Bordeaux et Bordeaux-Espagne étant fortement liés, je tiens à rappeler, souligne Dany Michel, que le Conseil municipal de Saint-Paul-lès-Dax a voté deux motions qui demandaient au porteur de projet - Réseau ferré de France - de prendre en compte l'impact humain, environnemental, patrimonial et économique dans les tracés de la future LGV. À ce jour, l'expression du Conseil municipal n'ayant pas été prise en considération dans les différentes hypothèses de Réseau ferré de France, il est difficile pour les élus saint-paulois d'acter une partie du financement d'un projet qui, dans son fuseau de 1 000 mètres, concerne une soixantaine de maisons et deux campings, ce qui est fortement regrettable pour une station thermale et touristique. » Et d'ajouter : « D'autant plus que d'autres hypothèses semblent envisageables notamment pour les tracés du cordon de raccordement à la gare TGV de Dax. En effet, il n'est pas inimaginable que cette gare, indispensable au développement de notre agglomération, soit reliée à la future ligne par l'ancienne voie ferrée ou un autre tracé. »

Une méfiance qui ne concerne pas que Saint-Paul puisque parmi les abstentions, figurent aussi celles de Jean-Louis Daguerre à Oeyreluy, Joël Guilhemjouan à Narrosse, Jean-Louis Ducamp à Heugas, Pierre Desclaux à Rivière et Edmond Caubraque, le chef de file de l'opposition municipale dacquoise. Un autre élu de la cité thermale, Serge Balao, qui lui appartient à la majorité municipale, s'est aussi signalé en votant contre, restant ainsi fidèle à la position arrêtée par ses camarades du Parti communiste dans ce dossier.

Continuer à négocier

On le voit, de Narrosse à Oeyreluy, en passant par Rivière, Heugas, Dax dans une moindre mesure et surtout Saint-Paul, la LGV est loin de susciter l'unanimité. Ce que n'ignore pas Jean-Marie Abadie, le président du Grand Dax : « Je comprends que certains élus aient voulu manifester leur opposition. Il y a des inquiétudes notamment à Saint-Paul, Angoumé, Mées, où le tracé de la LGV va impacter les populations. Mais nous allons continuer les négociations avec RFF. C'est une de nos priorités. » Toutefois, s'il a voté pour cette participation au cofinancement de la portion Tours-Bordeaux, qui ne concerne donc pas Dax, il continue de dénoncer cette manière de faire. « L'État nous impose ces cofinancements, on est pris en otages. »

Extrait du journal27 janvier 2011 06h00 | Par jefferson desport

Demain le AGV remplacera le TGV LGV : Actualité :

Lgv Une facture qui passe mal

 

Votre commentaire ici Votre commentaire ici

Envoyer un commentaire sur cet article

Un mail pour Saint-JustinEcrire au webmaster

Qui veut perdre des milliards avec la LGV

Ce matin, sur le marché Saint-Roch à Mont-de-Marsan, les Amis de la Terre ont proposé un plagiat du jeu télévisé "Qui veut gagner des millions" sur le thème de la LGV.

Il y a aussi ceux qui sont à la fois contre les OGM mais contre le train, la voiture, l'autoroute, contre tout et tout le monde ...

Cette version humoristique était intitulée "Qui veut perdre des milliards". Le but de l'association écologiste était de sensibiliser les usagers du marché au "coût prohibitif et à l'inutilité" du futur train à grande vitesse entre Bordeaux et l'Espagne.

Les Amis de la Terre plaident depuis toujours pour la rénovation des lignes existantes et l'amélioration des liaisons TER.

Extrait du journal29 janvier 2011 13h49

 

Chercher sur le site www.saint-justin.eu

Saint-Justin© 2007 • Charte de bonne conduite• Mise à jour le 30.01.2011

Saint- Justin - LGV - Lgv Une facture qui passe mal