Derniers articles

Avril 2011

Dossiers A65   LGV

Dossier LGV

Relèvement de la TVA

Lgv en Béarn

Les nouveaux horaires

La gare TGV de Lucbardez

SNCF Mobilisation générale

Opposants LGV et censure

La SNCF modernise

700 hommes derrière ce puzzle

Tgv déraillement d'un train

Lgv le tracé optimisé

Trois nouvelles gares

Le tracé de la LGV arrêté

LGV : les 4 tracés à la loupe

Horaires de vos trains

F.G.V., faillite à grande vitesse

Un vrai débat démocratique

LGV, Avocat à grande vitesse

Roquefort soulagée

la LGV en vidéo virtuel

LGV Exigences incompatibles

LGV La défense de la fôret

60 Millions de plus

LGV un pas en avant

LGV et Cantonales

Et si on allait en Bearn

On embauche 1300 personnes

Intercommunale sur les rails

Après l'A65, le dossier des LGV

Tarifs SNCF 2,8% en plus

Qui veut gagner des millions

Tgv tacle d'Alain Rousset

LGV des emplois à la pelle

Brouillage sur le ligne

Toujours plus au Nord

89% de OUI à la LGV

Trafic sur le tracé LGV

La bande des 100 mètres

Les anti-LGV à Agen

Permis de construire

Toujours suprenant, nos élus

Décision historique du Conseil régional

Les Anti LGV même le rail

LGV - Du nouveau au Caloy

le bras de fer entre les élus et la SNCF

Borloo prend le train en marche

Alain Rousset croise le fer

Le bassin orthézien oublié ?

Le tracé des 100 mètres d'Uchacq et Geloux

Geloux Détournement du tracé

Ajustements sur le tracé

TGV tout le monde descend

Tant d'inconnues dans le tracé

Protocole d'accord LGV

Le «pari» a du mal à passer

la LGV voté dans les Landes

Interview Hubert de Mesnil

Détails du tracé Landais

Un train dans un jeu de quilles

Le tracé Landais de la LGV décidé

le fuseau de 1.000 mètres

LUCBARDEZ-ET-BARGUES opposants LGV

Militants anti-LGV dans l'hémicycle

Les élus appellent un médiateur

Gérve des contrôleurs

Faut-il supprimer les TER?

Détails Roquefort - Marsan

La bande des 1000 mètres

Des voix contre les voies

Deux gares nouvelles

les grands travaux

Royal parle de racket

la voie Royal

Gaz à tous les étages

Le TGV déraille

Sarkozy s'en mêle

L'acte de foi

Décrt public

Ouverture obligatoire

La LGV combien ?

Décision partie II

Le projet partie I

Mam et la LGV

L comme LEA

L comme Laka L'est

L comme Liberté ou Lionel

Lionel nous écrit

Train d'opposants

Les limites du plan de relance

Retjons, le maire ...

LGV : Qui va payer?

Entre dans l'ére de la LGV

Le massif landais refuse d'être saigné

15.03.08 Création du dossier

Envoyer nous votre avis sur Saint-Justin.eu

retour

Saint Justin et la ligne LGV - LUCBARDEZ-ET-BARGUES, non merci

LUCBARDEZ-ET-BARGUES. Les opposants au TGV voudraient retarder le comité de pilotage du 11 janvier

Jeudi soir, à Lucbardez-et-Bargues, plus de 200 personnes étaient venues s'insurger contre le sort que la LGV (Ligne à grande vitesse) réserve à leur commune.
David Paquet (au centre) militaire retraité à Lucbardez, est l'un des animateurs du Collectif des opposants au fuseau centre-ouest. (Photo Nicolas le lièvre).
Le maire Robert Dueso Mairal eut beau rappeler en début de séance que c'était « une réunion d'information, non une réunion organisée par les opposants », il se rendit vite compte que ces derniers étaient ultra majoritaires dans la salle. Jeudi soir, à Lucbardez-et-Bargues, plus de 200 personnes étaient venues s'insurger contre le sort que la LGV (Ligne à grande vitesse) réserve à leur commune.

« Elle va être coupée en deux », « C'est la fin du village que vous avez décidée », « Il n'aura plus la tranquillité et la qualité de vie qui nous avait attirés », furent les remarques les plus acides.

Les citoyens sont surtout remontés par le fait que, contrairement aux trois projets présentés par RFF (Réseau ferré de France) et publiés par « Sud Ouest » le 23 novembre dernier, il semble que le choix du fuseau de 1 000 mètres dans lequel sera insérée la future LGV passe par un 4e tracé. Un projet baptisé « fuseau des maires » parce que proposé par les élus, au premier rang desquels figure le premier magistrat de Lucbardez. Dénommé centre- ouest par RFF, ce fuseau est sorti du chapeau le 7 décembre suivant et ne figure pas sur les cartes que propose RFF.

3 heures de réunion

La réunion de près de 3 heures fut assez agitée, les questions et prises de position de la salle étant assez virulentes en direction des responsables. Le maire s'était d'ailleurs entouré d'appuis solides : Geneviève Darrieussecq, maire de Mont-de-Marsan et présidente de la Communauté d'agglomération du Marsan (CAM) ; Christian Cazade, conseiller général du canton, et Claude Lafargue, maire du bourg voisin de Saint-Avit. De plus, il avait à sa gauche Daniel Coz, responsable de la LGV pour les Landes, qui a répondu patiemment à toutes les questions posées.

Concrètement, pour RFF, il faut trouver un axe qui impacte au minimum les humains et l'environnement, mais soit le plus accessible possible. Sous-entendu, passe très près de l'échangeur du Caloy de l'autoroute A 65, une exigence de toutes les autorités (État, Conseil régional, Conseil général des Landes et CAM). De plus, il faut qu'il y ait la place pour une gare justement près du Caloy, avec accès et parkings, nécessitant une surface d'une vingtaine d'hectares. Après analyse, il s'avère que le fuseau centre-ouest (qui passe à l'ouest du centre-bourg), moins contraignant pour les bâtiments, est un compromis acceptable en terme d'accessibilité, la gare devant être déplacée de 2 à 3 kilomètres. Accessoirement, le bourg de Saint-Avit est beaucoup moins concerné par ce tracé.

Mais pour les locaux, notamment pour ceux qui n'étaient pas visés par le fuseau centre, mais le deviennent avec le centre-ouest, tout est déjà décidé. Ils dénoncent en outre de nombreuses incohérences : certaines maisons ne figurent pas sur le plan, le bruit par vent dominant va être insupportable pour la majorité des habitants, le village sera tronçonné entre la ligne de gaz, l'autoroute A 65, le circuit nord d'atterrissage des avions de la BA 118, coupé par la ligne TGV à l'ouest et fermé au sud par la nouvelle gare. Ils demandent que l'on étudie un nouveau tracé un peu plus à l'ouest, qui supprimerait moins de bâtiments.

Le tracé définitif du fuseau de 1 000 mètres sera adopté en comité de pilotage lundi 11 janvier à Bordeaux.

extrait du sud ouest du Samedi 09 Janvier 2010 Auteur : Jean-Louis Hugon
jl.hugon@sudouest.com

 

Dossier LGV LGV : Actualité :

 LUCBARDEZ-ET-BARGUES, non merci

CARCEN-PONSON: les Carcénois veulent encore y croire !

Pour Hugues Moges, « la dévaluation immobilière affectant les maisons et non prise en compte par RFF, constituera une grave spoliation ». (photo g. b.)

En l'absence du représentant de RFF, M. Coz, de l'avis des 70 personnes présentes, la réunion publique organisée par la municipalité mercredi 6 janvier, a perdu une bonne partie de son intérêt. Pourtant, le temps presse puisque le comité de pilotage rendra son verdict le 11 janvier. Néanmoins, Mme le Maire va faire en sorte que ledit M. Coz rencontre élus et riverains ce week-end. « Je vais le contacter dès ce soir pour lui dire que nous avons de nouvelles propositions moins impactantes pour la commune à lui faire », a annoncé Sabine Dehez à une salle qui, dans l'adversité, veut encore y croire, malgré l'annonce fatidique du choix du fuseau nord-sud, lors de la réunion consultative du 30 novembre 2009, alors que Mme le Maire, de bonne foi, était persuadée que c'était le fuseau nord qui tenait la corde.

Hier était finalement annoncée une réunion publique avec M. Coz le lundi 18 janvier, à 14 h 30, à la salle polyvalente.

Lire la suite dans le Sud Ouest      Un mail pour Saint-Justin

Envoyer un commentaire sur cet article à cet article

Chercher sur le site www.saint-justin.eu

compteur de visites
Saint-Justin© 2007 • Charte de bonne conduite• Mis09.01.2010-- #EndDate -->

Saint- Justin - LGV - LUCBARDEZ-ET-BARGUES, non merci